Oppression et Résistance, les étapes d'une libération

Edith Vieux Pilichowski, la fille d'Elie Vieux, a regroupé les chapitres du premier tome écrit par son père, résumé la trame internationale et l’évolution politique française qui ont conduit à la guerre tout en gardant les éléments qui concernaient directement Roanne et le Roannais. « Mon père a écrit ces pages entre 1946 et 1950. Il écrivait chaque jour, même en vacances. Il me lisait ses chapitres. »

Jusqu’à sa mort, dans la nuit du 25 au 26 mai 1958, Élie Vieux a travaillé au deuxième tome Les Étapes d’une libération. À l’époque, Édith Pilichowski était trop jeune pour assumer la relecture de son manuscrit et surtout l’écriture des années 1943 et 1944 qui étaient encore loin de leur rédaction définitive. Beaucoup de temps s’est écoulé avant qu’elle ne s’attache à la narration des années d’occupation.